Stations-services électriques : habituez-vous ! Vite !

Imaginez des bornes hérissées de grosses prises électriques, ou bien des stations d’échange express où vous pourrez en quelques minutes troquer votre batterie vide contre une autre chargée, ou encore des portiques solaires qui chargeront proprement les voitures propres

Ces stations-service de recharge, le sésame de la diffusion grand public des voitures électriques, pourraient bien s’installer plus vite qu’on ne l’aurait cru dans nos paysages urbains et devenir aussi banales qu’une station d’essence.

Du moins faut-il le souhaiter, sinon la voiture électrique restera une curiosité.

Beaucoup de politiques et d’entreprises l’ont bien compris aux Etats-Unis, en Europe et en Asie, et poussent à la roue. Derniers en date, les gestionnaires des réseaux électriques des Pays-Bas qui viennent de s’allier pour installer gratuitement et rapidement dans tous les Pays-Bas des bornes de recharge pour voitures électriques.

Ils ont annoncé cette semaine la création d’une fondation, dotée de 15 millions d’euros, qui regroupera dix des onze gestionnaires de réseaux électriques néerlandais. A partir de septembre, elle va installer gratuitement des bornes, dont le nombre n’a pas été précisé.

Les communes ou les particuliers devront déposer une demande d’autorisation et prouver qu’ils utilisent la voiture électrique, puis recevront une borne — environ 1,5 m de haut et équipées d’une prise commune aux constructeurs automobiles et groupes d’énergie européens. Elles seront notamment installées dans les rues, près des gares et sur des parkings. La fondation discute avec les fournisseurs de courant pour mettre en place un système de paiement par les utilisateurs des bornes (charger une voiture ne devrait coûter que quelque euros) et les communes paieraient les frais de réseau.

L’initiative néerlandaise, à l’échelle de tout un pays, est une première en Europe et dans le monde, car jusqu’ici ce sont surtout des villes  qui tentent, dans des programmes pilotes, d’installer des petits réseaux de bornes sur une zone très limitée. C’est par exemple le cas de Strasbourg, de Londres, de San Francisco…

Plus futuristes, des prototypes de stations de recharges solaires commencent à fleurir. Par exemple, cette borne présentée à Chicago la Solar Plug-In Station de la société , une start-up californienne concurrente du pionnier incontesté du secteur des stations de recharge, le groupe .

Ce portique solaire, qui comprend des batteries qui stockent l’électricité accumulée pendant la journée, est testée dans le cadre de la candidature de la ville aux JO de 2016 et a été présentée aux membres du Comité international Olympique. a par ailleurs mis au point des stations de recharges pour la ville de San Francisco et va y en installer une quarantaine. Et rien qu’avec ces 40 stations San Francisco se place comme capitale américaine de la voiture électrique.

Plus massive, à Francfort, en Allemagne, l’américaine Evergreen Solar a installé elle aussi une station de recharge solaire dans un quartier du centre-ville. Cette imposante borne avec des panneaux solaires sur le toit comprend 6 prises pour recharger simultanément scooters électriques, Segway, vélos électriques et quand il y en aura, voitures électriques.

Toutes ces initiatives pionnières vont céder la place à des réseaux de stations organisés qui naîtront dans les 2 ans qui viennent, avec pour beaucoup des plus important projets mondiaux un partenariat avec , qui ces derniers mois a engrangé, pays après pays, des accords de fourniture privilégiée de ses (futurs) modèles électriques, prévus pour une sortie l’an prochain.

 

Pays-Bas : un réseau de bornes électriques en 2012
(src : Radio netherlands, Crienglish, Romandie, via enerzine.com)

11 sociétés néerlandaises vont mettre en place un réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques.

Pour ces sociétés gestionnaires des réseaux électriques, la mise à disposition de solutions de recharge permettrait de stimuler le marché des véhicules électriques.

Les bornes, d'une hauteur de 1,5 m, seront installées dans les rues, à proximité des gares et dans les parkings. Elles doivent être adaptées aux modèles des véhicules des différents constructeurs.

Cette initiative sera mise en oeuvre à partir de cette année, et s'étendra jusqu'en 2012. A cette date, plus de 10 000 bornes devraient être disponibles sur l'ensemble des Pays-Bas, à l'exception de la région de Rotterdam. Le projet représente 15 millions d'euros d'investissement, pris en charge par les gestionnaires.